Plates toitures au Plat Pays

Plates toitures au Plat Pays

L’USAGE DES MEMBRANES POUR ÉTANCHÉIFIER LES TOITURES PLATES SE DÉVELOPPANT DE PLUS EN PLUS, LE FABRICANT FIRESTONE A SOUHAITÉ METTRE EN AVANT LES DIFFÉRENTES POSSIBILITÉS DE SES PRODUITS. TROIS EXEMPLES DE RÉALISATIONS OUTRE-QUIÉVRAIN, ENTRE EPDM ET TPO, MAGASIN DE SPORT ET RÉSERVE NATURELLE.

 

Le TPO supplante progressivement l’EPDM pour les réalisations de grandes surfaces.

© Toiture magazine

La Belgique est bien connue pour sa planéité… et ses toitures semblent de plus en plus se conformer à la réputation nationale. Alors que le marché de la toiture plate par membrane progresse
lentement en France, il est déjà relativement bien développé au Benelux. Certes loin des chiffres américains – le principal fabricant de membranes en EPDM ou TPO, Firestone Building Products (division construction de Firestone), est d’ailleurs originaire des États-Unis –, mais tout de même significatif. La marque, dont le siège européen se situe en Belgique justement, réalise un tiers de son chiffre d’affaires dans les pays du Benelux, contre environ 5 % seulement pour la France. Avec l’espoir que, comme outre-Atlantique, les membranes trouvent toute leur place sur le Vieux Continent : en 1988, alors que Firestone venait d’être racheté par Bridgestone, le bitume représentait à lui seul environ 80 % du marché américain.

De l’automobile à la toiture
Matière atypique lors de son arrivée en Europe, l’EPDM restait fort méconnue malgré une utilisation pourtant régulière, notamment dans le secteur de l’automobile. De nombreux composants en EPDM sont en effet utilisés lors de la fabrication d’un véhicule, que ce soit à l’intérieur même de l’habitacle, dans le moteur ou pour différents joints de portière. L’automobile (hors pneumatiques,
fabrication historique du groupe devenue quasi marginale) représente d’ailleurs environ 37 % du chiffre d’affaires consolidé de Firestone, soit la première division du groupe devant la plasturgie (16 %) et donc la construction (15 %). En France, alors que le marché de la toiture plate progresse, la tendance commence à basculer : initialement réservé aux grands projets et aux larges surfaces, l’EPDM est de plus en plus utilisé pour le résidentiel et les toitures de moins de 150 m2. En 2018, 500 000 m2 de membrane EPDM RubberCover ont été posés. En parallèle, Firestone a développé depuis plusieurs années une autre solution de membrane, appelée UltraPly TPO, de la famille des thermoplastiques, associant des particules d’éthylène-propylène et du polyéthylène. Inadapté aux petites surfaces, le TPO commence àprendre le pas sur l’EPDM pour les grands projets. Nous vous présentons trois exemples d’application de ces solutions :  Cliquez sur les liens suivants >>

>>À Courtrai, étanchéité et durabilité

>>L’étanchéité en dents de scie, c’est du sport !

>>L’EPDM a de la réserve

 

Brice-Alexandre Roboam