À Courtrai, étanchéité et durabilité

À Courtrai, étanchéité et durabilité

LE GROUPE VAN MARCKE VIENT D’INVESTIR DANS UNE NOUVELLE PLATEFORME DE DISTRIBUTION DE SES PRODUITS À COURTRAI. CE BÂTIMENT DE 60 000 M2 PRÉSENTE UNE TOITURE PLATE AVEC MEMBRANE TPO COMME SOLUTION D’ÉTANCHÉITÉ.

Le groupe familial Van Marcke est l’un des principaux acteurs de l’équipement sanitaire et des solutions de chauffage en Belgique. Également présent à l’export en Europe, il s’est doté d’un nouveau centre de distribution flambant neuf aux abords de Courtrai. Inauguré en mars dernier, le bâtiment de 60 000 m2 a coûté au groupe la modique somme de 70 millions d’euros. Dans une optique d’efficacité énergétique et de durabilité, chaque élément de l’édifice a évidemment été réfléchi et choisi avec soin. Le système de couverture notamment a été tout particulièrement
étudié.

Facilité de pose
La structure béton de la toiture a tout d’abord été recouverte de panneaux de polyuréthane de 10 cm d’épaisseur pour assurer une bonne isolation de l’édifice, tandis que les membranes d’étanchéité Ultraply TPO de la marque Firestone ont été mises en oeuvre par-dessus. Elles ont été fixées mécaniquement, sans flamme, par la technique des joints soudés à l’air chaud. La largeur des nappes, 2,65 m, a permis de réduire le nombre de joints en dépit de la vaste surface à couvrir. Grâce à la forte quantité de caoutchouc présente dans sa formulation, la membrane TPO reste très flexible, et son épaisseur ne dépasse pas 1,1 mm. Deux conditions importantes, car l’entreprise Mutec BVBA, basée à Waregem et étancheur agréé Firestone, a eu fort à faire avec les 230 lanterneaux – et le travail de découpe qui en découle – émaillant la toiture de la plateforme logistique.

Autonomie
Outre les avantages de pose, la membrane offre d’autres caractéristiques importantes, qui ont pesé dans la balance lors du choix du matériau. Sa couleur blanche, tout d’abord, permet de refléter les rayons du Soleil et ainsi de participer au confort thermique à l’intérieur du bâtiment. Son armature en polyester tissé renforce la résistance au poinçonnement et à la déchirure – donnée primordiale dans une région qui connaît de fréquentes tempêtes de grêle. Toujours dans le cadre des conditions climatiques propres à Courtrai, la membrane ne dégage aucune substance nocive et permet donc de récupérer les eaux pluviales. Avec une capacité de stockage de 500 000 litres, la plateforme peut se targuer d’être autonome en eau pendant quatre-vingt-dix jours, sans apport du réseau public. Enfin, toujours dans l’optique environnementale qui caractérise les architectes de l’agence AAVO Architectes, chargée du projet, la membrane TPO permet l’accueil de systèmes photovoltaïques et de végétalisations. Deux solutions sont en cours d’aménagement sur cette grande toiture : une petite partie végétalisée au-dessus des bureaux, et surtout 15 000 m2 de panneaux solaires, qui contribueront à l’autonomie énergétique de l’édifice.

 

La toiture compte 230 lanterneaux… lourde tâche pour l’entreprise de pose !

© Toiture magazine

 

15 000 m2 de panneaux solaires sont en cours d’installation.

© Toiture magazine