L’étanchéité en dents de scie, c’est du sport !

L’étanchéité en dents de scie, c’est du sport !

EN 2015, UN MAGASIN DÉCATHLON A ÉLU DOMICILE DANS UN ANCIEN BÂTIMENT INDUSTRIEL CLASSÉ, PRÈS DE GAND. UN CHANTIER ORIGINAL, AVEC L’USAGE D’UNE MEMBRANE EPDM POUR UNE TOITURE ANCRÉE DANS SON STYLE ARCHITECTURAL.

 

© Toiture magazine

La toiture shed, typique des usines et des ateliers de la première moitié du XXe siècle.

 

Voilà une association insolite. Un magasin Décathlon, grande surface dédiée à l’équipement sportif, a pris ses quartiers dans… une ancienne filature de coton, en périphérie nord de Gand. Ce bâtiment industriel est aujourd’hui classé au patrimoine national belge pour son architecture, typique de sa période de construction. Bâti en 1922, il a abrité de nombreuses activités
différentes après la filature, avant une longue période d’inoccupation et sa reprise par l’enseigne sportive voici quelques années. L’édifice présente les briques rouges typiques de l’entre-deux-guerres et du Plat Pays, ainsi qu’une toiture dite shed, c’est-àdire en dents de scie avec une succession de toits à deux versants – classique des usines et autres ateliers industriels.

Une excellente élasticité, alliée à…

Lors de sa réhabilitation, un soin tout particulier a été apporté à la toiture afin de conserver sa forme originale. L’ancienne étanchéité bitumineuse a été déposée, tandis que l’entreprise d’étanchéité Tectum Dekkers, agréée Firestone et basée à Gand, a prescrit un matériau qu’elle a l’habitude de poser : la membrane EPDM Rubbergard. Mise en oeuvre à froid, sans flamme, sur la structure existante en bois et la nouvelle isolation en panneaux de polyuréthane de 11 cm d’épaisseur avec pare-vapeur, elle a l’avantage d’être légère avec 1,85 kg/m2, et surtout élastique. Cette élasticité, supérieure à 300 %, permet d’épouser parfaitement les dents de scie de la toiture shed et ses pentes à 25 degrés. Au total, 4 000 m2 de membranes ont été mis en oeuvre,
posés par simple adhérence totale avec une colle également fournie par Firestone (Bonding Adhesive BA-2012). Lors du chantier, les techniciens n’ont eu qu’à dérouler la membrane, livrée sous forme de rouleau, à l’endroit précis de son emplacement, puis à relever un côté pour l’encollage en la rabattant sur le support, assurant ainsi la fixation. Les grandes nappes de 30,5 x 5,08 m pour 1,5 mm d’épaisseur réduisent le nombre de joints et optimisent le temps de pose.

… une très grande durée de vie La durée de vie d’une membrane EPDM a été estimée à plus de cinquante ans, et validée par de nombreux tests en situations climatiques variées (UV, pluie, grêle, vent…). Son élasticité lui permet également de résister à la pénétration des racines et à la perforation, d’où son utilisation sous végétalisation. Une petite parcelle de la toiture de 100 m2 a
d’ailleurs été dédiée à un système de végétalisation, préalablement étanchée par une membrane EPDM bien sûr. Le rendu, la rapidité de mise en oeuvre et la qualité d’exécution ont tellement plu aux décideurs de l’enseigne Décathlon, qui réalisaient là leur premier magasin avec membrane d’étanchéité en toiture-terrasse, qu’ils ont décidé de prolonger le partenariat avec Firestone pour quatre autres magasins, trois en Belgique et un en Espagne (en membrane TPO celui-là). Un exemple supplémentaire de l’utilisation transversale du matériau, même dans un contexte aussi particulier.

 

© Toiture magazine

100 m2 de toiture ont été réservés à la végétalisation.

Brice-Alexandre Roboam