La verticalité par la terre cuite

La verticalité par la terre cuite

La dimension esthétique de la terre cuite n’est plus à prouver. Et ce qui est vrai sur un toit, peut bien sûr l’être tout autant en façade. Imaginer l’utilisation de la tuile en bardage, c’est ouvrir la porte à des possibilités quasiement infinies, en termes de formes et de coloris, selon les choix architecturaux. Le complexe immobilier Wood’Art-La Canopée de Toulouse (31) en est le parfait exemple. Implanté dans l’écoquartier de la Cartoucherie de la Ville rose, à deux pas des anciennes halles, il a été initié par l’association Adivbois qui promeut les immeubles de grande hauteur en bois depuis 2017. C’est un projet d’ampleur : 13 155 m2 de surface totale, des bâtiments en R+5, R+8 et R+10, 137 logements en accession et sociaux, un espace commercial de 2 790 m2, un parking en sous-sol de 8 600 m2 et un hôtel de 100 chambres sur 1 770 m2. Le tout majoritairement en bois évidemment, à hauteur de 76 % (ossature et plancher). La plus haute tour dépassera les 30 m de hauteur.

Biosourcé, bas carbone, reproductible… le projet se veut le fer de lance d’un mode constructif qui prend en considération la dimension environnementale, la durabilité et bien entendu l’esthétisme. Pour cette dernière caractéristique, la créativité des architectes des agences Dietrich Untertrifaller (mandataire) et Seuil Architecture s’est exprimée par l’utilisation massive de la terre cuite en bardage des différents bâtiments qui composent le complexe. Alors que le bois en vêture a rapidement été écarté, il a tout de même fallu trouver un matériau pérenne, ne nécessitant pas trop de maintenance ou de besoin de remplacement, et surtout pris en compte dans le bilan carbone général du projet. La terre cuite s’est donc tout de suite imposée, permettant ainsi une interprétation graphique particulièrement inspirée. Trois teintes ont été retenues – rouge, terre de Sienne et sable – avec un calepinage très précis soulignant la verticalité des différents ensembles. C’est la solution de bardage Maestral Slim crénelé de Terreal qui a été choisie pour envelopper les tours, sur trois hauteurs (60, 115 et 130 cm) et deux largeurs (20 et 30 cm) en fonction des divers éléments, pour une surface totale d’environ 2 450 m2 de façade en terre cuite. Petite subtilité du projet, la majeure partie des composants était assemblée en atelier : ossature bois, isolant, menuiserie et bardage ont ainsi été livrés sur site en murs prêts à poser. Les modules en terre cuite sont clipsés sur des rails en aluminium grâce au système V-clip, le tout est fixé sur l’ossature bois. 200 m2 ont été installés par jour, pour environ deux étages par semaine.

Date de livraison : novembre 2021.

Crédit photo :  Terreal