Actis: le renouveau de l’isolation à la française

Actis: le renouveau de l’isolation à la française

Forte d’une longue expérience dans le domaine de l’isolation et spécialiste des isolants réflecteurs alvéolaires, la société française Actis a engagé depuis l’année passée une vaste campagne visant à remodeler son image. Éléments d’explication avec Gabriele Cinque, responsable communication de la marque audoise.

 

Gabriele Cinque, responsable communication

Pour commencer, pourriez-vous nous rappeler l’histoire de votre entreprise ?

Actis est une PME familiale née il y a quarante ans. L’entreprise a mis au point un concept avant-gardiste à l’époque : les isolants réflecteurs. En 2003, la société a été rachetée par le groupe Laurent Thierry, fabricant de textiles techniques pour l’industrie automobile. Depuis, Laurent Thierry n’a eu de cesse d’investir pour favoriser l’essor des sites de production, le lancement de nouveaux produits ainsi que le développement de technologies toujours plus performantes, respectueuses de l’environnement et durables. Exigeante, la société a obtenu en 2005 la certification ISO 9001, garantissant la qualité de ses produits et la maîtrise des processus de production. L’entreprise emploie actuellement 320 personnes en Occitanie, et recrute chaque année une vingtaine de nouveaux talents environ. Avec ses usines de près de 70 000 m² implantées dans les départements de l’Aude et de l’Ariège, Actis continue de préserver des savoir-faire artisanaux dans des régions lourdement touchées par les vagues de délocalisations successives. Après des résultats satisfaisants sur l’exercice 2020, nous sommes en progression sur un marché qui a été fortement perturbé par la conjoncture.

L’entreprise emploie 320 personnes en Occitanie et recrute une vingtaine de nouveaux talents chaque année.

Depuis quelque temps déjà, Actis se forge une réputation toute neuve. Pouvez-vous nous en dire plus ?

L’image d’Actis a longuement été associée aux isolants minces, dits IMR. Or nous avons beaucoup innové depuis quarante ans et les IMR ne représentent plus qu’une moindre partie de notre chiffre d’affaires. Néanmoins, un grand nombre de professionnels font encore le rapprochement entre notre entreprise et ces produits. J’ai notamment pour mission de redorer le blason de la marque Actis, qui a été victime d’importantes campagnes de dénigrement de la part de ses concurrents. Outre la toute nouvelle équipe de communication, nous avons procédé à une refonte complète de notre site Internet à la fin 2020, pour le rendre plus attractif et qu’il devienne à la fois un véritable outil commercial à disposition de notre force de vente et une source d’informations pour nos clients. Et l’opération est loin d’être terminée : la nouvelle image d’Actis sera diffusée dans les médias et sur les réseaux sociaux tout au long de cette année. En parallèle, nous avons commencé en 2020 la construction de notre nouveau siège social à Limoux (11), un immeuble écoresponsable conçu pour garantir un confort de travail optimal à tous les salariés et pour attirer davantage de nouveaux talents sur notre territoire.

La nouvelle image d’Actis sera diffusée dans les médias et sur les réseaux sociaux tout au long de cette année.

Après les isolants minces, quels sont aujourd’hui vos produits phares ?

Nous avons développé une nouvelle collection de produits: les isolants réflecteurs alvéolaires. Parmi nos gammes, se trouve une solution pour chaque application dans le bâtiment: par exemple, le Triso-Toiture est notre produit phare pour l’isolation des toitures par l’extérieur, et l’Hybris celui pour les murs intérieurs. Tous nos isolants alvéolaires ont une résistance thermique certifiée selon la norme d’essai EN 16012, qui s’impose aux isolants à base de films réfléchissants. L’isolant Hybris bénéficie en outre d’une certification Acermi.

 

Le Triso-Toiture, spécialement conçu pour l’isolation des toitures par l’extérieur, appartient à la nouvelle gamme d’isolants réflecteurs alvéolaires.

 

Dans notre société en constante évolution, quels sont les engagements pris par votre entreprise ?

La qualité de nos produits et la satisfaction client sont au cœur de notre engagement. Le confort est le maître mot: confort thermique en hiver comme en été, confort phonique ou encore confort durable avec des performances d’isolation maintenues dans le temps (matériaux imputrescibles, isolants qui ne se tassent pas, respect de la qualité de l’air). Nos engagements reposent sur trois piliers: innovation, protection, durabilité. L’innovation se concrétise au travers d’importants investissements en R&D: chaque année, nous engageons 5% de notre chiffre d’affaires dans la recherche de nouvelles solutions plus performantes et écoresponsables. Nous avons également à cœur la santé des artisans qui posent nos produits et des clients finaux. C’est pourquoi nous mettons au point des produits légers, faciles à poser et sans fibres irritantes, afin de garantir la meilleure qualité d’air possible à l’intérieur du logement. Enfin, la notion de durabilité est évidemment liée à l’environnement comme à la relation que nous mettons en place avec nos clients et nos partenaires.

La problématique environnementale est-elle une de vos priorités ?

Dès 2003, Actis s’est mobilisée afin de limiter au maximum son impact sur l’environnement en mettant en place une politique «qualité sécurité environnement» rigoureuse. Cette démarche est inscrite dans l’ensemble des activités de l’entreprise, depuis le tri sélectif des déchets jusqu’à la gestion optimisée de la production et le transport des produits finis, pour réduire les consommations d’énergie. Nous avons par ailleurs mis en place un procédé de valorisation jusqu’à 100% des chutes de nos isolants. Ces chutes sont broyées et transformées en granulés qui sont réintroduits dans la production de nos composants. Notre R&D participe activement à cet effort grâce, notamment, à l’écoconception des produits. Par exemple, les qualités de résilience de nos isolants permettent de les compacter pour le transport, tout en garantissant une tenue optimale après avoir été déballés. Aussi, grâce aux matériaux utilisés, nos articles sont imputrescibles et ne nécessitent donc pas d’ajout de fongicide. Par souci de transparence avec nos clients, nous réalisons des analyses de cycle de vie (ACV) pour chacune de nos solutions d’isolation. Mais notre engagement pour l’environnement ne se li[1]mite pas à la phase de conception et de production: nos isolants réflecteurs alvéolaires garantissent des performances thermiques élevées en hiver et en été. À l’heure du réchauffement climatique et parce que nous sommes confrontés chaque année à des périodes caniculaires toujours plus intenses, nous avons fait du confort d’été l’une de nos priorités. Les films réflecteurs qui recouvrent nos isolants permettent ainsi de renvoyer jusqu’à 75% des rayons solaires en garantissant une baisse de la température de 2°C en été. De cette façon, nos produits contribuent à la réalisation d’importantes économies d’énergie tout en assurant le même niveau de performances pendant plus de cinquante ans.

Les isolants réflecteurs alvéolaires permettent de réaliser des économies d’énergie en été comme en hiver. 

Quel est le rôle de votre service R&D dans le développement et/ou le test de nouvelles solutions ?

Pour répondre à nos ambitions, nous avons mis en place une équipe entièrement consacrée à la recherche et développement qui travaille sur trois axes majeurs: la recherche fondamentale (travaux expérimentaux visant à acquérir de nouvelles connaissances sur les matériaux et phénomènes physiques) ; la recherche appliquée à la conception de nos gammes d’isolants; et l’innovation et le développement de solutions d’isolation, en s’appuyant notamment sur les tests en situation réelle dans le respect des exigences réglementaires.

En quoi consistent ces phases de tests ?

Une bonne isolation, c’est la combinaison d’un isolant performant et de sa mise en œuvre. Pour ce faire, nos tests réels sont effectués sur de véritables constructions, réalisées avec l’ensemble des produits et accessoires utilisés pour isoler les parois opaques et qui permettent donc de mesurer la performance thermique du système global avec un panel de conditions météorologiques très varié. L’intérêt principal de ces tests est d’étudier de manière approfondie les réactions des diverses variantes des systèmes d’isolation aux sollicitations climatiques complexes. Pour la petite histoire, Actis a débuté ses recherches en conditions réelles il y a plus de trente ans, alors même que l’étanchéité à l’air était loin d’être une thématique d’actualité.

Quels sont les domaines d’application et les clients ciblés ? Et quel est votre réseau de distribution ?

Nous avons au moins une solution pour chaque application : la toiture, les combles, les murs, le bardage. Nos clients sont, dans un premier temps, les artisans qui posent nos produits, et, dans un second temps, les utilisateurs finaux qui occuperont le logement. Nos produits sont vendus essentiellement dans les négoces spécialisés mais nous sommes aussi présents dans les grandes surfaces de bricolage (GSB).

Quelles sont vos pistes de développement privilégiées pour les mois et années à venir ?

Pour accompagner notre croissance, nous avons réalisé d’importants investissements pendant ces deux dernières années (de l’ordre de 20 millions d’euros) et nous continuons d’investir dans notre région pour augmenter notre capacité de production et favoriser l’emploi local. Nous avons également pour projet de nous pencher sur le marché du tertiaire, car nos produits répondent parfaitement aux normes en vigueur. Six prescripteurs promeuvent nos solutions dans l’Hexagone auprès des cabinets d’études et des promoteurs immobiliers.

Nos produits sont vendus essentiellement dans les négoces spécialisés.

Pour conclure sur une thématique actuellement sous le feu des projecteurs, quel a été le rôle d’Actis dans la promotion du savoir-faire des couvreurs et ornemanistes parisiens et dans leur inscription à l’Unesco ?

Le métier de couvreur-zingueur, c’est comme la haute couture, ça demande de la rigueur et beaucoup de minutie. Nous tenons à préserver ce savoir-faire unique en France et à le faire rayonner dans le monde. Nous soutenons donc avec grand enthousiasme la candidature des couvreurs à l’Unesco ! (Voir page 16.) Forts d’un réseau de professionnels sur tout le territoire national, nous souhaitons mobiliser tout le monde car il ne s’agit pas uniquement d’une affaire parisienne. Concrètement, notre soutien s’exprime sur les réseaux sociaux où nous avons une rubrique dédiée chaque mercredi, sur notre site Internet et aussi au niveau des institutions.

Propos recueillis par Brice-Alexandre Roboam