Isolation : Sarking à la montagne

Isolation : Sarking à la montagne

LES CHANTIERS EN ALTITUDE SOULÈVENT SOUVENT NOMBRE D’INTERROGATIONS. RÉGLEMENTATION, TECHNIQUE, CHOIX DES MATÉRIAUX ET
SOLUTIONS… L’ENSEMBLE DOIT ÊTRE ÉTUDIÉ AVEC MINUTIE AFIN DE SE PRÉ-SERVER DES CONDITIONS CLIMATIQUES
EXTRÊMES. EN TÊTE DE LISTE, LA QUESTION DE L’ISOLATION S’AVÈRE PRIMORDIALE. ILLUSTRATION.

Les panneaux d’isolant sont équipés d’un parement antidérapant pour une meilleures adhérence des chaussures de sécurité.

 

La Joue-du-Loup est une jeune station de sports d’hiver. Créée en 1976 dans le massif de Dévoluy, dans les Hautes-Alpes, à proximité de Gap et du parc national des Écrins, elle se veut familiale, avec une implantation de type village : une organisation centrée autour de petits commerces, avec des immeubles de faible hauteur et une centaine de chalets individuels. En pleine expansion, elle voit aujourd’hui de nombreux promoteurs s’intéresser à sa situation, près de SuperDévoluy et de son domaine skiable qui comprend environ 100 km de pistes entre 1 465 et 2 500 m d’altitude. Parmi eux, Aram Achotian, de la SCI Mosso, qui a choisi de faire bâtir une série de grands chalets de luxe.

Du luxe en altitude
Le premier chalet, livré en août 2020, présente une surface de 400 m2, répartis sur pas moins de quatre étages ! Imaginé par l’agence Triangle Architecture, l’édifice nécessitait des solutions presque aussi exceptionnelles que son cadre, notamment en ce qui concernait sa toiture. En sa qualité de chalet de montagne, le bâtiment était tenu de respecter un certain nombre de normes relatives à l’altitude (audessus de 900 m) afin de s’adapter aux conditions thermiques particulières et de pouvoir supporter un poids élevé en cas d’importantes chutes de neige. Par exemple, la toiture doit présenter une inclinaison d’au moins 30 ° dans le but de faciliter l’évacuation de la neige. Pour répondre à ces contraintes d’isolation, c’est la solution Eurotoit Montagne, proposée par Recticel Insulation, qui a été retenue.

Un dérapage contrôlé
Mis en oeuvre par la société locale Francis Soares Charpente, basée à Saint-Étienne-le-Laus (05), ce revêtement se présente sous la forme de panneaux de polyuréthane de 1 200 x 1 000 mm pour 103 mm d’épaisseur avec un lambda de 0,022 W/mK. Deux couches croisées de panneaux ont été posées, pour une résistance thermique évaluée à 9 m2.K/W. Outre leurs performances isolantes, ces panneaux disposent d’autres atouts, facilitant leur pose dans ces conditions spécifiques. Ils sont ainsi équipés d’un premier parement antiréfléchissant, afin de limiter l’éblouissement – l’ensoleillement étant plus fort en montagne –, et d’un second parement, antidérapant celui-ci, améliorant l’adhérence des chaussures de sécurité. Évidemment, à la montagne comme sur les toits, il est capital d’éviter les chutes !

Crédit photo : Recticel Insulation

Brice-Alexandre Roboam

 

COMMANDEZ LE NUMERO CONTENANT CET ARTICLE : J’ACHETE TOITURE MAGAZINE N°22