Photovoltaïque et tennis dans les Alpes suisses

Photovoltaïque et tennis dans les Alpes suisses

La rénovation de la toiture du centre sportif de Crans-Montana a duré deux ans, avec des interruptions dues aux conditions climatiques et aux impératifs de la saison touristique.  © IRFTS

Les stations de sports d’hiver ne se cantonnent plus aux… sports d’hiver. Soucieuses d’attirer et de fidéliser touristes et vacanciers, elles rivalisent dans leur offre, qu’elles veulent la plus variée possible. C’est ce qu’a bien compris Crans- Montana, station des Alpes suisses située dans la partie francophone du canton du Valais, à 1 500 m d’altitude pour sa partie la plus basse. La « station de toutes les saisons », comme elle se fait appeler, se targue de ses mille et une activités. Et si elle est évidemment réputée pour son domaine skiable, elle l’est nettement moins pour ses courts de tennis. Ce sont pourtant ces derniers qui ont pu profiter de la rénovation de la toiture du centre de sport de la Moubra. Construit dans les années « huitante » comme disent les Suisses (comprendre 80), le bâtiment abrite notamment des murs d’escalade. Vieillissante, marquée par les précipitations et la rigueur des hivers de cette région montagneuse, la couverture nécessitait une réfection complète, qu’a décidée l’Association des communes de Crans-Montana (ACCM), propriétaire des lieux. À ce stade, quelle meilleure idée pour un bâtiment en altitude que d’essayer de tirer un profit maximal de l’ensoleillement ? L’ACCM a donc opté pour une toiture presque entièrement photovoltaïque, avec 1 344 panneaux installés sur 2 200 m2 de surface lors d’un chantier qui a duré plus de deux ans, en plusieurs étapes dues aux contraintes météorologiques et touristiques. Au total, les panneaux délivrent une puissance de 362,88 KWc, utilisée pour l’autoconsommation du bâtiment et la revente sur le réseau électrique. Petite touche française, c’est le système d’intégration Easy Roof Evolution de la société IRFTS qui a été choisi pour emboîter les panneaux photovoltaïques. Installé sur des pans de toiture d’une inclinaison de 20 et de 40 degrés, il résiste aux UV, à la grêle, à la rouille, et surtout au vent et à la neige. Des parcloses, déflecteurs et crochets à neige ont par ailleurs été ajoutés – localisation oblige.

1 344 panneaux photovoltaïques recouvrent les 2 200 m2 de toiture du bâtiment. © IRFTS

 

Brice-Alexandre Roboam

Fiche technique
Solution de toiture : Easy Roof Evolution (IRFTS).
Entreprise de pose : Karlen et Cie (b-groupe), Le Châble (Suisse).