Fenêtres sur maison d’arrêt dans l’Ain

Fenêtres sur maison d’arrêt dans l’Ain

Les bâtiments sont souvent le reflet de leur époque. La conciergerie de Bourg-en-Bresse (01) ne déroge pas à la règle. D’abord site mégalithique, puis gallo-romain, elle est ensuite devenue le palais des Ducs de Savoie avant d’être transformée en prison. Propriété de l’Etat mais laissée à l’abandon depuis 2010, elle a bénéficié d’un vaste projet de réhabilitation pour finalement se reconvertir en immeuble d’habitations. L’austère bâtiment carcéral n’a pourtant pas entièrement disparu : les façades est et ouest, ainsi que les pignons nord et sud ont été conservés, de même que leurs fenêtres et barreaux… ! Renforcées et soutenues, ces façades font office « d’écrin » pour le nouvel édifice : l’immeuble neuf a été bâti 3 mètres derrière l’enceinte déjà en place. C’est une idée originale imaginée conjointement par le promoteur Patrick Jouvent et l’architecte Jacques Gerbe, afin d’apporter de la modernité tout en conservant l’ancien pour ce bâtiment de 1 000 m2 situé en plein centre-ville de Bourg-en-Bresse. Ainsi, c’est un immeuble flambant neuf de sept étages qui est venu s’installer « entre » les murs de la maison d’arrêt désaffectée. Ce bâtiment neuf semble émergé de l’ancien, pour mettre d’autant plus en valeur l’impressionnante toiture de zinc coloris Pigmento rouge de VMZinc, à joint debout, percée de nombreuses ouvertures. Afin d’assurer la liaison entre l’édifice neuf et les façades existantes, l’architecte a imaginé un atrium végétalisé doté d’une vaste verrière modulaire fournie par Velux et ainsi profiter au maximum de la lumière naturelle. Ses modules ouvrants motorisés permettent une ventilation naturelle en été tout en isolant l’hiver. Pour les chambres et salles-de-bain, des fenêtres motorisées Integra ont été privilégiées pour le confort général (pilotage à distance, fermeture automatique en cas de pluie…). Surtout, ce sont les 33 fenêtres de toit qui s’imposent au regard. Au démarrage du projet, l’architecte des Bâtiments de France préconisait un vitrage longiligne et continu sur toute la hauteur de la toiture. Face à la difficulté de réalisation, il a finalement opté pour des fenêtres de toit encastrées au niveau de la couverture, avec meneau et profilés d’un coloris identique à celui du zinc, par soucis d’uniformisation. Au final, ce sont 30 appartements haut de gamme de 50 à 205 m2 qui ont vu le jour… et le verront d’autant mieux grâce aux nombreuses ouvertures !

 

©ANNE VACHON

Cette vue aérienne permet de bien apprécier la distinction entre les façades d’origine et l’immeuble neuf.

 

©ANNE VACHON

La verrière modulaire fait profiter l’atrium de la lumière naturelle.

 

Brice-Alexandre Roboam

 

Fiche technique

Solutions de toiture : verrière modulaire et fenêtres de toit motorisées

(Velux) ; zinc Pigmento rouge (VMZinc).

Entreprise de pose : Piguet, Sance (71).