Zinc-roi pour une surélévation à Rennes

Zinc-roi pour une surélévation à Rennes

Autorisant un gain de place aisé à moindre coût, les extensions et surélévations sont un système constructif de plus en plus prisé dans les villes : le spectre d’une surpopulation urbaine venant s’ajouter au manque de disponibilités immobilières, la solution consisterait à « élever » les habitations… C’est aussi le choix qu’ont fait les propriétaires rennais – pourtant bien étrangers à ces considérations – d’une maison dans le centre-ville de la préfecture bretonne. Désireux de gagner de l’espace et de créer des chambres supplémentaires, ils ont accepté la proposition de l’agence d’architecture locale In[Side]Out d’une surélévation entièrement habillée de zinc en façade et en toiture. Au total, ce sont 150 m2 de zinc VMZ joint debout en aspect de surface Azengar et fourni par VMZinc qui ont été nécessaires pour toute l’enveloppe. L’édifice de base, construit en 1930, a déjà connu des agrandissements, notamment deux chantiers importants en 1970 et en 2000. La surélévation tire complètement parti de ce volume en T : elle permet de conserver à l’identique l’emprise au sol, tout en profitant des limites maximales de constructibilité. Si la nouvelle toiture a conservé une pente similaire à celle de la précédente (45 degrés), son aspect a changé. Alors que l’ancienne épousait la forme en T de la structure avec une couverture d’un seul tenant, la nouvelle se divise en deux parties dans le même axe. La hauteur du faîtage s’élève désormais à 10 m, et les fenêtres de toit créées pour l’occasion sont alignées sur celles du rez-de-chaussée. Six mois de travaux en site occupé ont été nécessaires à l’entreprise Payou et Fils, basée à Saint-Méen-le-Grand (35), pour une pose du zinc exclusivement à joint debout, assurant la jonction entre la façade et la toiture via un calepinage en prolongement direct.

Brice-Alexandre Roboam